Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA
 
 

Actualités

© LACTIMED

Augmentation de la production laitière caprine au Liban

1/09/2015

Selon le Centre de recherches et d’études agricoles libanais, la production de lait de chèvre au Liban représentait plus de 54 millions EUR en 2014 avec une progression de 76% par an et une demande en hausse de la part des consommateurs.

 

Les libanais redécouvrent les bienfaits du lait de chèvre. Au Liban, comme ailleurs, la tendance est à la recherche d'un mode de vie sain, appuyé sur une alimentation équilibrée et riche. 

 

Le lait de chèvre a un apport nutritionnel très similaire à celui du lait de vache, tout en bénéficiant d'un apport calorique et lipidique moindre. De plus, entre 10% et 20% de la population mondiale sont allergiques au lactose procédant du lait de vache. 

 

D'après Maya Kharrat-Sarkis, Directrice de l’Ecole supérieure d’ingénieurs d’agronomie méditerranéenne (ESIA – M) à l’Université libanaise de Saint Joseph, « selon les méthodes de production, le lait de chèvre peut même se révéler plus digeste ». 

 

Tous ces éléments ont fortement poussé à une évolution du marché laitier au Liban et, même si la production laitière bovine est toujours dominante dans le secteur au niveau du volume, la production laitière caprine ne cesse d’augmenter ces dernières années.


En 2010, le lait de vache représentait 75% de la production laitière au Liban. En 2014, elle ne représente que 56% du marché avec des bénéfices approchant les 93 millions EUR. En parallèle, la filière caprine détient plus de 54 millions EUR et maintient une progression annuelle de 76%.

 

Ces chiffres témoignent du surplus de valeur ajoutée du lait issu des filières caprines, qui ne représente qu'un quart de la production laitière libanaise mais attire plus d’un tiers des revenus globaux, selon Mme. Kharrat-Sarkis.

 

[Lire+]